nov 25

Quand il fait froid en maudit dehors, il n’y a pas 36 solutions. Soit on reste caché sous la couette, soit on attaque la ville par les souterrains. Montréal est un vrai gruyère, et il est possible d’aller à peu près partout depuis à peu près n’importe où.

Et ça c’est drôlement pratique, surtout quand on habite pas loin d’un point d’entrée du “RÉSO”. Avec 30km de galeries et de commerces, tout est réuni pour passer l’hiver sans mettre le nez dehors.

Sauf que nous, nous sommes des guerriers, et on est aussi venu ici pour affronter le froid ! Bon, on en reparlera quand il fera -35°C…

nov 22

Le confort de frappe, c’est important. Surtout quand on passe une bonne partie de ses journées (et de quelques nuits) devant un écran. Mon problème, c’est d’être au Québec, dans une université anglophone, avec un PC français. Du coup je perds la boule, et je deviens dyslexique du clavier.

8h par jours (grand max !) je pianote sur un clavier QWERTY anglophone. Ça passe, parce que import java.util.Vector; ou for (int i = 0 ; i < 4 ; ++i ) c’est international. Mais quand il s’agit de répondre à sa banquière bourguignonne depuis l’Université, je suis contraint de faire le deuil des accents et autres maudzits caractÈres franÇais. Instantanément, vos “parents indignés” deviennent “indignes” et votre interlocuteur se demande s’il doit emmener sa canne à pêche au “palais des congres“. C’est mi-grave, il est 16h, et c’est l’heure de rentrer à la maison.

J’allume mon PC, un vrai PC Français (d’une compagnie américaine, fabriqué en Chine) qui a toutes les touches avec les accents qui vont bien ! Mais là, c’est la misère… mes mains pianotent toutes seules, mais à côté de la plaque. Mon Q n’est pas au bon endroit, et mon M se fait la malle, bouffé par la virgule. Ahhh ! Du coup pour éviter de fqire des phrqses croches, je suis obligé de sacrifier la rapidité de frappe pour regarder les touches. S’en est trop.

Voilà quelques solutions, pas toujours intelligentes, pour contourner le problème du “bilinguisme du clavier”.

Lire la suite »

nov 20

Et les ouvriers d’en face s’en sont rendu compte avant moi :

Ça tombe bien, on vient d’accrocher nos chaussettes de Noël. C’est probablement un signe, car comme on dit : “chaussettes de Noël pendues, neige tantôt attendue” (ne cherchez pas l’origine de cette citation, ça vient de sortir).

En tout cas, si la météo dit vrai pour une fois, c’est pas prêt de s’arranger. Mais pourquoi je me suis coupé les cheveux si court…

nov 16

Après notre dernier périple au pays des baleines, nous avons pris la route dans le sens inverse, direction les States ! Des baleines aux Américains, n’y voyez aucun lien.

Samedi matin, aux aurores, nous embarquons dans not’ char, une bonne vieille Pontiac : on ne change pas une équipe qui gagne. Cap vers le Vermont, un tout petit État (Unis) américain dont les principales activités sont l’agriculture, la pêche et la chasse. Ma passion en résumé. Je vous préviens tout de suite, le principe du voyage était de ne pas en avoir. Du voyage désorganisé, du vrai !

Lire la suite »

nov 10

La Pontiac est prête, les dollars US en poche, la fine équipe presque au complet… Tout est réuni pour un nouveau trip de l’autre côté de la frontière, dans le Vermont, un minuscule état des USA. Au programme ? De l’imprévu dans la campagne américaine !

A bientôt, j’espère !

Edit: Nous voilà de retour, presque entiers. J’ai pas mal de choses sur le feu, mais vous aurez droit à un petit compte rendu de notre mini-périple chez nos amis les ‘ricains. See you soon !

nov 09

C’était dimanche, il faisait froid… quoi de mieux dans ces cas là qu’une balade au cimetière ? Sans doute pas mal de choses !

Le cimetière Notre-Dame-Des-Neiges est le plus grand cimetière de Montréal, c’est un peu le Père-Lachaise québécois. Mais ici pas de Molière, Edit Piaf ou Oscar Wilde. Vous trouverez plutôt des “Tremblay”, “Paquette”, “Gagnon” et autres “Bouchard”, et beaucoup de personnalités… inconnues pour nous autres maudzits Français.

Quelques photos qui montre un peu à quoi ressemble un cimetière canadien : pas de dalle en marbre imposante, uniquement des stèles alignées, simplement.

nov 07

…non, c’est bien un flocon que je vois sur ma manche !!!

C’est timide pour l’instant, mais c’est officiel : il neige ! Pourvu que ça dure, parce que j’ai hâte de me retrouver dans le Canada des cartes postales. Il était temps, car ici c’est déjà Noël dans les magasins.

On va pouvoir vérifier si la citation dit vrai:

“Le Canada a deux saisons,
l’hiver et le mois de juillet. “

R. Hollier

nov 05

Moi qui croyais qu’il était “from New-York” !

Dans la rue Sainte-Catherine, la rue la plus dynamique de Montréal, on fait parfois de curieuses rencontres, comme un Spiderman bodybuildé avec un pantalon de pyjama qui siffle en imitant (fort bien d’ailleurs) le lancement de toiles de l’homme araignée…

N’ayant pas de quoi saisir ce moment artistique et émouvant, j’ai trouvé la vidéo sur YouTube. On n’a pas eu la chance d’avoir le numéro de son ami cow-boy… On se moque, on se moque, mais moi je suis déja fan !

nov 01

Alors qu’on allait tranquillement se refaire une santé à La Banquise pour déguster l’une de leurs vingt recettes de poutine, nous n’avons pas résisté à l’envie de frapper à une porte toute décorée pour Halloween.

Bon, je l’avoue, en grand téméraire je me suis planqué pour filmer l’évènement. Quoi, on est trop vieux ? Probablement, mais il fallait bien rattraper ces longues années où on nous a volé notre Halloween !

Vous trouvez ça ridicule ? On est d’accord ! Mais le ridicule ne tue pas, même le soir d’Halloween…

Fermer