What is this? From this page you can use the Social Web links to save Ça y est, mon premier vrai job ! to a social bookmarking site, or the E-mail form to send a link via e-mail.

Social Web

E-mail

E-mail It
décembre 14, 2008

Ça y est, mon premier vrai job !

Posted in: Ma life !

Fin septembre me voici enfin “Ingénieur en Informatique”. La fin de ma vie d’étudiant, une page qui se tourne (mais ma carte d’étudiant de Concordia est valide jusqu’en 2015 alors j’aurai encore droit aux 10% chez le Grec un moment). Bon déjà quand on est Ingénieur en France, on ne l’est pas au Québec, et ils ne rigolent pas avec ça. Il faudra que je vous raconte le parcours que c’est pour faire reconnaître son titre, maintenant que c’est presque réglé.

Bref. Début octobre je commence à chercher activement un boulot sur Montréal. Je ne me presse pas trop, en informatique ça bouge pas mal et je préfère être assez restrictif en ne postulant que pour des boîtes qui m’intéressent. Mon objectif, après avoir fait des stages dans beaucoup de structures différentes (service IT, PME, association, grosse SSII) c’était de trouver une boîte de taille moyenne (c’est à dire pas 50,000 employés) pour ne pas être noyé dans la hiérarchie et les branches tentaculaires, mais suffisamment pour avoir les avantages et la stabilité (aujourd’hui tout est relatif…). Croyez le ou non - je ne donnerai pas de nom - certaines boîtes sont tellement immenses qu’ils développent les mêmes logiciels en parallèle sans le savoir. Paye ta coordination et ton optimisation du travail…

Ce qui me plait, c’est le travail en équipe, et pour des projets qui me motivent. C’est con à dire, mais j’ai pas envie passer mes journées sur des projets qui me soûlent ou avec des technologies d’un autre siècle. Ce qu’il me faut c’est du nouveau, du frais !

Petit conseil : postulez tôt ! En ce qui me concerne je n’ai quasiment pas eu de feedback avant un mois ! Bon la crise n’a certainement pas aidé… mais après ça j’ai passé plusieurs entretiens, par téléphone, puis en live. En toute modestie ça a du pas trop mal se passer, car la plupart ont donné suite. J’ai donc eu la chance de pouvoir “choisir”, et par les temps qui courent je suis conscient que c’est un peu un luxe. Voilà comment je suis rentré chez Nuance.

Nuance ? Le nom ne vous dit peut-être pas grand chose, et pourtant il y a 99% de chance que vous utilisiez une de leurs solutions très régulièrement. Il s’agit du “leader mondial en reconnaissance vocale, imagerie et reconnaissance de caractères”. Ça c’est pour la pub. Concrètement, Nuance est derrière Dragon Naturally Speaking (qui vous permet de dicter à votre ordinateur et d’écrire plus vite que votre ombre), mais aussi T9 que vous utilisez pour taper vos SMS, et plein d’autres trucs. Beaucoup de projets en embarqué aussi : par exemple les dernières Ford sont équipées d’un système qui permet de contrôler son lecteur MP3 ou téléphone à la voix, et Nuance est caché derrière.

Pour vous donner une petite idée, voici une vidéo de démo de quelques logiciels de Nuance (dictée de texte, lecture de SMS, contrôle de lecteur MP3).

Autant vous dire que la boîte m’a beaucoup plus dès le début : une grande expertise dans son domaine, des projets excitants, il n’en fallait pas beaucoup plus pour stimuler ma geekitude ! J’ai vraiment aimé l’ambiance pendant mes entretiens, et surtout la manière dont j’ai été accueilli. J’ai passé une journée complète dans l’entreprise et rencontré plein de gens. Super stressant, mais c’est vraiment génial pour avoir le temps de montrer ce qu’on sait faire, présenter ses projets (ça c’est pour me vendre), et aussi me donner une idée précise de l’entreprise (ça c’est pour vendre Nuance).
Le gros plus - je vais hérisser quelques québécois - c’est aussi que Nuance soit une boîte américaine. Tout se passe donc principalement en anglais, et ça c’est bon pour moi. Isn’t it?

So far, so good ! Voilà deux semaines que j’ai commencé, et je ne regrette pas du tout mon choix. Bon c’est sans doute la dernière fois que je parle boulot ici, mais là il fallait que j’explique à Maman comment j’allais “travailler avec des ordinateurs” ;)


Return to: Ça y est, mon premier vrai job !