nov 19

Voilà la vue que j’avais de mon bureau pendant mon stage (en levant la tête du clavier). Pas pire non ? Remarquez les deux panneaux au premier plan : trois chiens hargneux et une femme de dos avec une énorme cicatrice sanguinolente. Sympa !

nov 13

Je dirais pas que ça me choque, parce que j’imagine que c’est pratique et “sécuritaire” en ville. Mais croiser une douzaine de mioches avec un dossard et accrochés à une laisse (il doit y avoir un truc plus politiquement correct pour laisse) ça surprend.

Peut-être que ça m’aurait choqué si la maîtresse avait des rollers…

nov 07

Il y a quelques semaines, nous avons eu la chance de survoler Montréal en hélicoptère ! Je dis la “chance” parce que ce périple ne nous a pas coûté un radis : merci le concours Montréal en 12 lieux !

Partis de Laval, un ancien pilote de l’armée nous a fait découvrir l’île de Montréal comme on n’a jamais l’occasion de la voir.
En début d’après midi, on embarque dans un petit appareil. Tout de suite le pilote nous demande de mettre le micro-casque sur les oreilles, et pour cause : impossible de se parler avec le bruit infernal du rotor (la mini vidéo vous donnera une idée). En quelques secondes nous voilà en plein ciel, et il faut avoir le cœur bien accroché parce que ça secoue !

Direction le centre ville. On survole la banlieue de Montréal (beaucoup de piscines), un stock de voitures volées issues d’un réseau démantelé récemment (dixit notre pilote), et même la maison de Céline Dion ! Scoop : Céline, sur son île, doit jouer au ping-pong de temps en temps (cf photo).

On contourne ensuite le Mont-Royal, colline qui surplombe la ville, et on passe devant l’Université de Montréal et l’Oratoire Saint-Joseph. Je ne sais pas quelles sont les règles de sécurité des grandes villes, mais nous avons pu survoler le centre sans aucun problème. Et c’est plutôt impressionnant de passer à quelques dizaines de mètres au dessus des gratte-ciel qu’on ne voit en général que du pied ! On est même passé par hasard juste au dessus de chez nous ;)

Sur le retour, je demande au pilote une petite explication des commandes. Grave erreur : il s’est mis à faire un slalom en plein ciel ! Il nous explique aussi que la veille il avait eu son premier incident : une perte de puissance qui l’a forcé à atterrir en urgence. Heureusement, c’était avec un autre hélicoptère, qu’il allait tester juste après (sans nous, ça ira). L’atterrissage a été super flippant : on a eu droit à un tourbillon en queue de cochon qui nous a écrasé au fond de notre siège pendant toute la descente !

Le tour aura duré une petite demi heure, et ça a vraiment été excellent. Une occasion unique de voir la ville et s’orienter complètement différemment. Le pied !

nov 04

Peu importe le résultat de ce soir, ce qui est sûr c’est que George est déjà dans les cartons… La question que tout le monde se pose : Le futur président saura-t-il manger ses bretzels ?

En tout cas devant la Maison Blanche ça marche :

nov 02

sept 17

Le zoo de St-Félicien, c’est pas tout près. Encore moins quand on décide de passer par Tadoussac pour aller revoir les baleines : 9h de route sans les pauses (comme s’arrêter pour goûter une des 24 saveurs de glace molles).

9h de route pour un Zoo ? Oui mais ça vaut le coup, car il est “sauvage”. Dans cette réserve immense (485 hectares), pas de lion, de girafe ou de panda, mais uniquement des représentants de la faune boréale : grizzli, couguars, ouaouarons, moufettes, bisons… et l’ours blanc, grande vedette du parc et il le vaut bien.

Des animaux qu’on pourrait croiser en se baladant en forêt ? Je ne sais pas mais je peux vous dire qu’on a entendu des loups l’autre jour dans les Laurentides !

Le plus fun c’est le circuit en train où le visiteur est en cage, pour une balade d’une heure à découvrir les animaux en (presque) pleine nature. L’occasion de voir la drôle de tronche du caribou et les minuscules chiens de prairie (qui n’ont rien de chiens d’ailleurs).

Un must pour les amoureux de la nature ;)

avr 27

C’était le mois dernier. À l’époque, Montréal était encore sous la neige, à tel point qu’on commençait nous même à “en avoir notre voyage”. Dans ces cas là il n’y a qu’une solution : la fuite.

Profitant d’une belle “fin de semaine” de quatre jours, nous voici donc partis vers des contrées pas trop lointaines, mais là où l’herbe est plus verte visible. Direction la Nouvelle-Angleterre, avec pour point de chute la ville de Boston, capitale du Massachusetts à quelques 500 km de Montréal. On the road, once again.

Verdict : la Nouvelle-Angleterre, c’est comme l’Angleterre, mais avec plus de soleil dedans. Je vous laisse juger :

Lire la suite »

mar 17

Ce n’est ni un cri du cœur, ni un appel désespéré, c’est la Saint Patrick !

Si vous étiez à Montréal hier, vous avez probablement sorti vos bottes imperméabilisées à l’huile de vison et vos tuques de poil pour affronter le froid, et fêter comme il se doit ce bon vieux Patrick.

À midi avait lieu dans la rue Ste-Catherine la fameuse (donc inconnue aux yeux de nous aut’ maudzits français) parade de la St-Pat’. L’ambiance est un peu surréaliste. Imaginez la parade de Mickey à Disneyland, où Donald aurait un kilt et une cornemuse et Minnie une Guinness dans chaque main. Oui, mais tant qu’il y a de la bière, il y a de l’espoir, et des gens qui titubent à une heure de l’après midi. À consommer avec modération (bah oui c’est cher).

Pour les retardataires, il est encore temps de trouver un pub. Et vous savez, le jour de la Saint Patrick, il suffit de se coller un trèfle Dollarama sur le front pour être Irlandais…

mar 16

Avec cette neige omniprésente depuis de nombreuses semaines, on finit par se demander comment c’était, avant. Je peux vous dire que les québécois commencent à en avoir leur “bordée” de cette maudzite poudreuse, d’autant plus qu’elle finit de plus en plus souvent en poutine sur les trottoirs, ce qui n’arrange pas l’affaire. Depuis novembre, plus de 3 mètres de neige ont réjouit la vie des Montréalais !!!

Certes, cette neige est cause de nombreux “tabarnak”, et autres “ostie de câlisse de ciboëëëërrrre”… mais elle offre également ces paysages saisissants qui nous manqueront cet été ! Si si, vous verrez..

Ci-dessus un point de vue bien mérité sur le Parc Régional Dufresne dans les Laurentides, après une ascension en raquettes il y a quelques semaines.

fév 26

Le Québec, en hiver, c’est toujours beau.
Mais lorsque l’hiver est l’un des plus neigeux que le Québec n’ait jamais connu, le spectacle devient magique.

C’était il y a une dizaine de jours, dans la région de la ville de Québec, où se clôturait le célèbre Carnaval hivernal.
Un week-end glacial… mais c’est aussi pour ça qu’on est venu !

(En été rappelez-vous, c’était pareil, mais en différent…)

Fermer