déc 23

Presque Noël, c’est le rush dans les grands magasins pour les Pères Noël retardataires. Il neige, et il fait froid, de quoi avoir envie de rester bien au chaud au coin du sapin. Ok, mais comment on dit tout ça en québécois ?

  • Le fil de la guirlande rentre pas dans le plug
    Dans ce cas là, déplugguez et retournez la fiche.
  • Ostie, y commence à faire frette, va falloir sortir la tuque !
    Il fait frais (on prononce le T qu’il n’y a pas), sortons le bonnet.
  • Ça spin en maudzit
    Je dirais même que ça «skide au boutte», il est temps de sortir les pneus neige !
  • T’as tu mis ton cass’ de pwèle ?
    C’est le bonnet à la “David Crockett” en peau de Caribou. A l’envers, ça ressemble-tu pas à une poële ? Mais non, c’est un casque de poils. Et si vous voulez être top fashion, sortez le capot de pwèle également.
  • Va t’en au centre d’achat, c’est ben’ achalandé mais c’est pas dispendieux.
    RDV au centre commercial, très fréquenté ces temps-ci, mais vraiment pas cher !
  • Y’a tombé toute une shot de neige !
    Une bonne bordée, ouais.

Lire la suite »

sept 01
  • Maïs éclaté
    Pas de Pop-Corn en effet, puisque la langue officielle au Québéc est le Français, et que tout doit être traduit.
  • Arrêt
    Le panneau STOP francisé. On en trouve certains qui sont tout de même écrits dans les deux langues, des fois qu’on ait du mal à comprendre !
  • Attention au ticket
    Directement récupéré de l’anglais, le ticket, c’est l’amende. Par exemple, si vous ne “crossez” pas la rue dans les clous, la police peut vous mettre un ticket.

Lire la suite »

août 29

Non, vraiment, la langue au Québec n’est pas le français que nous utilisons, nous “maudzits français dl’aut’ bord”. A chaque rencontre, coup de fil, rendez-vous à la banque, resto… on s’étonne des expressions employées. La langue est différente, mais pas seulement.

Je déclare donc les premières québécouades ouvertes, florilège de micro-chocs culturels de chaque instant. La liste n’a pas fini de s’allonger…

Lire la suite »

Fermer