sept 17

Le zoo de St-Félicien, c’est pas tout près. Encore moins quand on décide de passer par Tadoussac pour aller revoir les baleines : 9h de route sans les pauses (comme s’arrêter pour goûter une des 24 saveurs de glace molles).

9h de route pour un Zoo ? Oui mais ça vaut le coup, car il est “sauvage”. Dans cette réserve immense (485 hectares), pas de lion, de girafe ou de panda, mais uniquement des représentants de la faune boréale : grizzli, couguars, ouaouarons, moufettes, bisons… et l’ours blanc, grande vedette du parc et il le vaut bien.

Des animaux qu’on pourrait croiser en se baladant en forêt ? Je ne sais pas mais je peux vous dire qu’on a entendu des loups l’autre jour dans les Laurentides !

Le plus fun c’est le circuit en train où le visiteur est en cage, pour une balade d’une heure à découvrir les animaux en (presque) pleine nature. L’occasion de voir la drôle de tronche du caribou et les minuscules chiens de prairie (qui n’ont rien de chiens d’ailleurs).

Un must pour les amoureux de la nature ;)

avr 27

C’était le mois dernier. À l’époque, Montréal était encore sous la neige, à tel point qu’on commençait nous même à “en avoir notre voyage”. Dans ces cas là il n’y a qu’une solution : la fuite.

Profitant d’une belle “fin de semaine” de quatre jours, nous voici donc partis vers des contrées pas trop lointaines, mais là où l’herbe est plus verte visible. Direction la Nouvelle-Angleterre, avec pour point de chute la ville de Boston, capitale du Massachusetts à quelques 500 km de Montréal. On the road, once again.

Verdict : la Nouvelle-Angleterre, c’est comme l’Angleterre, mais avec plus de soleil dedans. Je vous laisse juger :

Lire la suite »

jan 17

Voilà quelques jours que nous sommes rentrés de New York, après avoir concrétisé cette folle idée de commencer l’année sur Times Square. Le temps était pourtant idéal pour rester à Montréal : un froid de caribou sur fond de tempête de neige menaçante. Mais non ! Nous, irréductibles Gaulois, avons décidé de partir encore une fois pour un trip de 5 jours “aux États” comme on dit icitte.

Plutôt que de vous raconter notre périple au jour le jour, comme l’a très bien fait Lynxette, je vais plutôt vous faire un micro-guide de survie à New York. Ou comment profiter au maximum de New York en 5 jours, montre en main, en minimisant vos dépenses, les heures d’attente (dans la mesure du possible, vous verrez…), les arnaques et les déceptions.

Grimpez dans not’ char pour un petit Montréal - New York - Montréal !

Lire la suite »

jan 10

5 jours à 200 à l’heure, à cheval sur deux années. Beaucoup, beaucoup, beaucoup de choses à voir. Beaucoup d’attente aussi. De curieuses rencontres également… yummy yummy yummy !

New-York ne se repose jamais… je ne peux pas en dire autant. Un nouvel an à New-York, je vous le dis, c’est pas de tout repos. Rendez-vous dans quelques jours pour le récit de nos folles aventures chez Uncle Sam !

Il faudra bien un peu de temps à Lynxette pour rentrer avec ses bottes de sept lieux…

déc 30

Le foie gras consommé, il faut trouver une “party” sympa ou enterrer cette année 2007. On aurait pu faire une grosse fiesta à Montréal, finalement on a choisi quelque chose de plus intimiste. Du genre une soirée avec… un million de personnes !

Nous voilà embarqués pour une petite semaine à New-York pour faire les touristes et assister au centième anniversaire du “Ball drop” sur Times Square. Et à en voir la vidéo de l’année dernière, ce “New year’s eve” promet d’être pour le moins… impressionnant !

L’évenement est suivi tous les ans par plus d’un milliard de téléspectateurs (!), alors guettez une bande de six maudzits français enguirlandés avec des bonnets de lutins !

Times Square, Broadway, Empire State Building, Rockfeller Center… il va falloir courir pour tout voir ! En parlant de Broadway, je ne peux que vous conseiller le dernier Tim Burton, Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street, un petit bijou adapté de la comédie musicale sanglante qui a longtempts tenu l’affiche à Broadway. Ça éclabousse, certes, mais le film est vraiment réalisé d’une main de maître. Et c’est surtout l’occasion de voir Sacha Baron Cohen (Borat) comme jamais.

D’ici là, bon réveillon ! Savourez ces dernières heures de 2007 et la chance d’être réunis en famille (ça dure qu’une semaine, promis ça passera vite).

See you next year !

nov 16

Après notre dernier périple au pays des baleines, nous avons pris la route dans le sens inverse, direction les States ! Des baleines aux Américains, n’y voyez aucun lien.

Samedi matin, aux aurores, nous embarquons dans not’ char, une bonne vieille Pontiac : on ne change pas une équipe qui gagne. Cap vers le Vermont, un tout petit État (Unis) américain dont les principales activités sont l’agriculture, la pêche et la chasse. Ma passion en résumé. Je vous préviens tout de suite, le principe du voyage était de ne pas en avoir. Du voyage désorganisé, du vrai !

Lire la suite »

nov 10

La Pontiac est prête, les dollars US en poche, la fine équipe presque au complet… Tout est réuni pour un nouveau trip de l’autre côté de la frontière, dans le Vermont, un minuscule état des USA. Au programme ? De l’imprévu dans la campagne américaine !

A bientôt, j’espère !

Edit: Nous voilà de retour, presque entiers. J’ai pas mal de choses sur le feu, mais vous aurez droit à un petit compte rendu de notre mini-périple chez nos amis les ‘ricains. See you soon !

oct 08

C’est tout nouveau, tout beau, et en plus, cocorico, c’est Français ! ViewAt, une start-up de Valence, vous propose en effet de créer facilement et partager vos photos à 360°.

Le principe est sur le papier très simple : Vous prenez quatre photos (devant, droite, gauche, derrière) qu’il suffit de zipper et envoyer. Et hop, vous voici au milieu de la scène que vous avez shooté.

Bon, dans les faits, c’est plus compliqué, puisqu’il faut que les quatre photos (ou six si vous ajoutez le sol et plafond) se touchent exactement et il faut qu’elles soient carrées. Difficile sans matériel adapté. Un objectif grand angle est donc le bienvenue, sous peine de devoir faire un “patchwork” sous Photoshop. Le mieux, c’est d’avoir ce qu’on appelle un Fish-Eye, qui permet de prendre en une prise jusqu’à 180°.

Voici un petit exemple, pris dans le Montréal “downtown” comme on dit.

Lire la suite »

sept 19

L’avantage d’être étudiant icitte, c’est que les semaines de cours sont assez light (ou plutôt diète comme on dit ici). Et la semaine de quatre jours, ça laisse du temps ! Et comme je ne suis pas seul dans mon cas, on a décidé de partir à l’aventure à sept. Parce que plus on est de fous, plus on rit, et moins on paye cher.

Voilà la fine équipe : les quatre frenchies importés de Lyon, plus un trouvé au passage, un parisien (il va apprécier) rencontré il y a quelques jours et un allemand lui aussi fraîchement débarqué. Tout ce beau monde embarqué dans notre bolide loué pour l’occasion, et nous voilà partis pour 72h vers le Nord, le long du St-Laurent, sans se douter de ce qui nous attend…
Lire la suite »

sept 17

Ca y est ! Après trois jours passés sur la route, sur l’eau, ou sous la pluie, nous voilà de retour ! …les poches légères, mais la tête pleine de souvenir, et l’appareil photo bien rempli.

Dès que j’ai un peu de temps, entre les (quelques) cours et les “assignments” à finir commencer, je mettrai tout ça en ligne. Il faut déja commencer par trier quelques 500 photos..

Fermer