Les québécouades #2 Pas de nouvelles…
sept 02

La poutine, c’est LE plat québécois. Amateurs de repas légers et délicats, passez votre chemin. La poutine, c’est le plat des hommes ! Je ne pouvais donc pas passer à côté de cette spécialité culinaire dont les ingrédients font rêver :

- Frites de bonne taille
- Fromage en crottes de Cheddar frais
- Sauce brune espagnole style « barbecue » faisant fondre le fromage

D’après Wikipédia, « Lorsqu’il est très frais, le fromage utilisé prend l’appellation populaire de “fromage qui fait skouitch-skouitch”, désignant le bruit caractéristique produit lorsque ce fromage entre en contact avec les dents, lequel est très recherché par les amateurs de poutine ».

Personnelement, je n’ai pas entendu le cri de la poutine ! Il n’en reste pas moins qu’il fallait essayer. On est donc allé dans un “resto-minute”, style bar américain de bord de route (du genre de cette scène mythique de Dumb & Dumber).

Vertict : bon je vous l’accorde, ce n’est peut-être pas la spécialité la plus rafinée qui soit… mais la poutine à le mérite de tenir au corps tout l’après-midi !

Une réponse à “Ma première poutine”

  1. Delph à dit :

    Pour ceux que ça intéresse je connais un bar canadien (pas tout à fait québécois, mais canadien, c’est déjà çà) à Paris qui fait une poutine succulente… bon ok le fromage en grain n’a pas encore traversé l’Atlantique mais du Cheddar rapé fait l’affaire…
    moi j’ai testé la formule de luxe : frites, sauce brune, cheddar, viande hâchée et champignons… un régal !!!
    Remarque importante : les prix pratiqués sont plutôt de l’ordre du double de ceux pratiqués au Québec apparemment… mais bon ça revient bien moins cher qu’un billet aller-retour…


Laisser une réponse

Fermer